Vous êtes ici: Page d'accueil > Presse > ANNEE 2014 > WE EN ALLEMAGNE
voir toutes les sorties

Chapter Harley
Plaine de France

> Adhésion HOG

> Adhésion Chapter

Jeudi 1er Mai

 7h30. Une agitation inhabituelle secoue la torpeur matinale dans une ruelle de baillet sise non loin de la concession Harley Davidson. Serait-ce l’effet 1er Mai ? Que nenni Monseigneur ! Cela est dû à l’arrivée soudaine d’une moto puis deux, trois, quatre, en tout 28 motos viennent s’agglutiner telle une bande de phtirius inguinalis sur un pubis. Puis vient le tour des discussions : « Salut toi comment ça va ? Tu crois qu’il va pleuvoir ? Etc… ». 8h00 GMT vient l’heure du départ sous un soleil timide (eh oui, bizarre mais il ne pleut pas). Au fait, je ne vous ai pas tout dit. Nous partons en ce frais matin pour une belle province située plein levant*, outre Rhin et que l’on nomme communément L’Allemagne. Bon trêve de billevesées, départ est donné. Ah non, il y en a un petit dernier qui vient d’arriver. Sans même enlever son casque, il s’en retourne ?? Quelques minutes se passent dans l’impatience générale et hop, le revoici la baignoire à octanes full de chez full. Ce coup-ci, c’est parti pour une des plus grandes chevauchées de ce début de saison. Un petit bout d’autoroute et enfin la petite route de campagne qu’on adore avec ses petits villages, ses ronds-points, petits villages, ronds-points etc…Sympa. Bravo à icelui qui a concocté le road book (je ne citerai pas de noms dans cet écrit car la notoriété engendre la grosse tête). Vers 12h30 arrêt gasthaus à Rethel. Bravo à icelui (toujours pas de nom, voir ci-dessus) qui a dégoté un restau ouvert le 1er Mai. Gentil repas et hop, en selle direction St Avold. Re petites routes, ronds-points,  villages, il pleut enfin, petites routes, ronds-points, villages …. Vers 19h30, arrivée sur le parking du Campanile. Les brêles bien rangées en épis, nous prenons possession de nos quartiers respectifs. S’en suit le traditionnel apéro. Merci à iceux (on a dit, pas de noms) qui ont concocté et servi ce doux breuvage bien réconfortant. Vient l’heure de souper. L’arrivée dans la salle de restau se fait dans un joyeux brouhaha, rapidement jugulé par un sympathique patron à la rigueur bien de chez eux. En gros : Silence !! Mangez en silence !! Sortez en silence !! Dormez en silence !! Sinon fusillés demain à l’aube et avec des balles rouillées (au moins si t’es pas mort à cause des bastos, tu crèves du tétanos…).

*A l’est, pour ceux qui sont moins bons que moi en géo.

 

 

 

 Vendredi 2 Mai

 Grasse mat’ puis on charge les mules pour un départ à 10h00. Petites routes, ronds-points, villages, etc…Puis un grand parking où nous attendent quelques amis du Rhein Neckar Chapter. Avec eux, un beau side car flanqué de deux énormes drapeaux, l’un aux couleurs de l’Allemagne, l’autre aux couleurs de notre doux pays. Changement de parking et nous voilà au pied de la citadelle de Bitche (Bitche oh ma Bitche lorsque tu maquilles, au crayon noir tes jolis yeux….). Nous y sommes accueillis par le reste du RNC. Cool, ils nous ont préparé un frugal mais charmant petit pique-nique. Vite avalé, vient l’heure du départ. Ce coup-ci on passe la frontière. Et re balade sur les petites routes tortueuses et boisées, tortueuses et boisées, tortueuses et boisées …Petite pose sur un parking buvette-auberge puis re petites routes tortueuses et boisées, tortueuses et boisées, il pleut, tortueuses et boisées…En fin d’après-midi, terminus à Bad Dürkheim. Nos motos remisées dans un grand garage, vient la distribution des chambres mais dans trois hôtels différents. Du coup, un terrible vent de panique balaie l’assistance. Qui sera avec qui et où ???? Au secours maman !! Finalement, tout s’organise pour le mieux (merci à l’organisateur et toujours pas de nom). Ce moment de grande fébrilité passé, nous prenons possession de nos nouveaux quartiers. 18h30 départ en car (c’est plus prudent vu ce qui nous attend) vers la concession HD de Ruchheim (j’ai ouï-dire qu’elle serait la deuxième plus grande concess d’Allemagne). Emplettes dans la grande boutique et on passe aux choses sérieuses à savoir : le buffet garni et la pompe à bière. Ambiance garage, vieilles bécanes, banderoles bleu blanc rouge, grandes tables, on mange, on boit, hop hop hop, raus… (Après tout, on est là pour ça). Et comment passer sous silence le concours de tatouages organisé à la sauvage par nos amazones déchainées ? 23h00, le car nous attend pour un retour un peu fatigués du voyage (entre autres) à nos hôtels respectifs. Un suppo et au lit.

Samedi 3 Mai

 Petit déj puis départ avec nos coreligionnaires du RNC pour une virée dans le Palatinat. Belles petites routes vallonnées, viroleuses comme on les aime, vignes, forêts…En fin de matinée, vient l’heure du ravitaillement. Celui-ci a lieu dans une grande auberge/dancing/saloon. Buffet traditionnel et hop, en selle ! Re belles petites routes vallonnées, viroleuses comme on les aime, vignes, forêts…Passage à  l’hôtel vite fait et départ en car (ça vaut mieux) à 17h30 pour la surprise du séjour. Après avoir subi environ 1h30 d’évolutions et circonvolutions, nous voici arrivés à Bad Kreuznach. Plus exactement au Kauzenburg, lieu on ne peut plus moyenâgeux. Nos hôtes n’ayant manifestement pas terminé les derniers préparatifs, nous patientons Fébrilement sur le parking dans un premier temps, puis devant l’entrée d’une sorte de cave barrée d’une monumentale porte en bois semblant d’époque médiévale. Deux personnages nous gratifient l’un d’un petit air de cornemuse, l’autre d’un petit discours en langue Teutonne. Enfin la lourde lourde bée, laissant paraitre gentes dames et messieurs portant plateaux chargés de verres  emplis d’une boisson pouvant être de l’hydromel.  Zum wohl et nous pénétrons dans une immense cave après nous être lavé les mains à la cruche et s’être fait enfiler un bavoir. Ça promet !! Sur de grandes tables et à chaque place nous attendent bandanas, pin’s, cuiller en bois, assiette en grès et un couteau. Point de fourchette ! Allez ! On s’installe et c’est parti pour une inoubliable soirée. Chaque phase du menu est précédée d’un discours en vieil Allemand, dicté par un homme en costume médiéval. S’ensuit un concert de cuillers en bois rythmé par un joueur de tambour qui ne ménage pas sa peine pour nous casser les tympans et ce jusqu’à l’arrivée de chaque plat. Mais c’est sans compter sur la forme olympique de notre chapter (eh oui, on est là, quand même !) qui se lance entre deux tables une battle vocale endiablée. Exit the Voice, on est quand-même supérieurs, au moins en volume sonore !! Les plats s’enchainent, les cuillers, le tambour, les discours, les vocalises du chapter, la bière, le schnaps, alle voll, la bière…Quelle soirée ! Vers minuit, vient l’heure du départ. Le car nous attend. Merci à l’animateur qui nous a joyeusement tenus éveillés le temps du retour (toujours pas de nom). Un suppositoire, un bicarbonate, un aspro et au lit.

Dimanche 3 Mai

 Debout dès potron minet. Nous avons rendez-vous avec nos amis du RNC à 8h00 au weinstube pour le petit déj. Embrassades, congratulations puis vient le temps de charger nos montures et de reprendre la route car mine de rien on a 500 bornes à se taper et y’en a qui bossent demain. Quelques amis nous raccompagnent à la pompe à essence, une dernière photo de famille sur le parking, dernier accompagnement jusqu’à l’autobahn et retour vers Paris, émaillé toutefois de quelques échauffourées et incidents sans gravité (trop lourd sur le dos ton sac, sur le sol tu finiras en vrac). On en a vu et fait tellement, que j’en oublie surement. A refaire et merci encore aux organisateurs, road bookers, sécuriteurs, animateurs (au début du récit, on a dit pas de noms) et à tous pour l’ambiance.

Auf wiedersehen ; P. JARRE