Vous êtes ici: Page d'accueil > Presse > ANNEE 2014 > SOIREE VYNIL
voir toutes les sorties

Chapter Harley
Plaine de France

> Adhésion HOG

> Adhésion Chapter

Définition du Vinyle d'après le Larousse : "disque microsillon en Vinylite (par opposition à disque compact)"...Pour tout vous dire, notre salle de restaurant "Sous les oliviers" de Saint-Ouen l'Aumône pour autant qu'elle soit aussi compacte qu'un CD dégageait en cette soirée du vendredi 11 avril dernier une sacrée ambiance. Fréderic aux manettes de ses superbes platine, ampli et enceintes dignes de notre adolescence a réussi à enflammer une salle comble qui chantait autant qu'elle dansait et mimait nos tubes préférés ! Le bac rempli de ces pochettes cartonnées, légèrement écornées mais toujours brillantes malgré ce verni qui passe avec les années, renvoyait à nos esprits un temps passé où le son profond des 45 et 33 tours raisonnait en chacun de nous et promettait des rencontres fructueuses, des amitiés indéfectibles et des amours éternelles...

 

Après un apéro juste et raisonnable partagé sous un soleil printanier en terrasse et un repas dans la lignée de celui du stage sécurité qui avait satisfait nos estomacs bien assis de bikers prêts à affronter le froid nordique, les discussions animées et mêlées de nos expériences et de nos projets, nous ne résistions pas à l'appel des décibels fort bien ajustés nous laissant nous trémousser sur des airs qui bercent encore notre subconscient de ces instants charmeurs et charmants de le jeunesse...

 

Disco, jazz, rock, Claude François flirtait avec Europe et Gloria Gaynor ! Comme à son habitude, le PDFC rayonnait de sa joie de vivre, les mélanges de genres et nos danseurs n'ayant certes aucun point commun avec le Bolchoï ont certainement ravi nos yeux et nos oreilles de scènes burlesques et de chorégraphies improbables. Mais qu'importe ! Personne ne se prend au sérieux au PDFC et c'est ce qui permet à chacun d'apprécier l'instant, l'esprit loin des tracas et du ronron quotidien. Encore merci Frédéric d'avoir fait ronronner de plaisir tous les joyeux lurons que nous sommes à nos heures ! Et comme aurait dit l'ami Jean-Philippe, "Souvenirs souvenirs, Je vous retrouve dans mon cœur, Et vous faites refleurir, Tous mes rêves de bonheur...On dit que le temps vous emporte, Et pourtant ça, j'en suis certain, Souvenirs, souvenirs, Vous resterez mes copains"

 

 

Florence