Vous êtes ici: Page d'accueil > Présentation > Potato Story > Potato Story 2
voir toutes les sorties

Chapter Harley
Plaine de France

> Adhésion HOG

> Adhésion Chapter

Le deuxième modèle réalisé va bénéficier d'un pot d'échappement. Du fait de sa qualité de conduite, il sera appeler  ” the silent grey  fellow” soit ”la  silencieuse compagne grise”.
Le 17 septembre 1907, 4 ans après le lancement de la première moto, la” Harley-Davidson company” est enregistrée au registre du commerce des USA. On oublie le petit atelier d’amis, Harley-Davidson va devenir une usine.
En 1907, un bâtiment de 221 mètres carrés voit le jour dans la zone industrielle de Milwaukee en bordure de la 37eme rue. Dans cette nouvelle structure, William Davidson est rapidement considéré comme le cœur de l'entreprise. Il entretient d'excellents rapports humains avec tous les ouvriers. Tous font avancer l’entreprise, chacun dans son domaine. William Harley reprend des études d'ingénieur et sort avec un diplôme en 1908. De lui dépendra l'évolution des futurs moteurs de la marque...Le monocylindre de 165 cc évolue à 550 cc   et la moto file à 70 km/h.

Le premier bicylindre en ”V” de Harley Davidson fait son apparition à la vente en 1909. Ce moteur n'a pas été inventé par la marque et H.D. n'est pas la seule à l'adopter. En revanche, la compagnie le conserve, l'améliore et surtout, il devient au fil du temps l'image de la marque. Par sa forme en triangle inversé, ce moteur prend place naturellement dans un cadre de bicyclette. Les deux cylindres sont à 45 degrés, une soupape d'admission en tète et une autre, d'échappement , latérale. Ce bicylindre affiche 850cc .Toutes les commandes restent à câble; l'accélérateur et l'avance à l'allumage sont au niveau des poignées. Sans embrayage et sans boite de vitesse, la moto frôle les 100km/h. Elle conserve un pédalier et une chaine de vélo à droite ainsi que la transmission par courroie à gauche mais le pilote doit arrêter le moteur si il veut stopper la moto.

Harley, dès 1907, propose sur ses motos un embrayage en option et était le seul constructeur de l'époque à le faire .Cet embrayage, situé dans le moyeu arrière, rencontrait peu de succès, les possesseurs de H.D. préférant utiliser le tenseur de courroie. C'est grâce à un perfectionnement de cet embrayage plus tard en 1912 que le pilote peut découpler le moteur de la transmission et ainsi démarrer à l'arrêt, ou ne pas caler.

C'est en 1909 donc ,  que William Harley réintègre l'usine après ses études pour adapter le  bicylindre dans le cadre, mais les premiers essais montrent d'importantes vibrations. La production  du premier modèle ”bi” sera interrompue en 1910 afin de permettre à Harley de corriger quelques erreurs.


V Twin 1911

 


Dès 1911, le V  TWIN revient au catalogue. La courroie de transmission en cuir est remplacée par une chaine en 1912 et on règle sa tension grâce un levier sur le coté gauche du réservoir .La même année apparait le V TWIN à deux  vitesses et c'est grâce au  même levier que l'on fait évoluer les vitesses .
Ce n'est donc qu'après le perfectionnement des soupapes d'admission mécanique du V TWIN par Harley, que vers 1913, ce nouveau moteur, représente la majeure partie des motos vendues.


Moto 1912


Cette moto, plus lourde, engendre de nouveaux défis: jusqu'à là, les pilotes démarraient leur engin à la pédale, sur la béquille, ou bien en la poussant avant de sauter dessus. Mais la moto , plus lourde rend cette manœuvre difficile et dangereuse. Aussi, un nouveau système de démarrage est mis au point: vers 1916 le démarreur au kick est utilisé pour la première fois, permettant de supprimer le pédalage.

Les cotes raides, les embouteillages, et les side car, imposent de perfectionner la boite de vitesse à rapport multiples. En 1915, l'entreprise installe une boite à trois rapports dans le moyeu arrière , moderne, à bain d'huile. La même année, un système d'éclairage électrique apparait.

 


Moto 1915

La puissance du moteur permet dès 1915, associée au changement de vitesses, le développement de side car, l'entreprise en fabricant 2500 dans l'année et doublant ce nombre l'année suivante.
La moto devient populaire, grâce au side car,  qui  présente un prix abordable face à la voiture, pour transporter plusieurs personnes. Les américains découvrent ainsi un nouveau moyen de locomotion.


Sidecar 1915


Dans le même esprit du 3 roues utilitaire, mais avec une autre disposition, le Motor Truck, ou ”camion-moto” que l'"on baptisera « triporteur » est introduit en 1915 sur marché et connait un immense succès auprès de professions très variées.

Pour revenir aux évolutions de la moto, de larges repose pieds ont remplacé les pédales, la selle se trouve dans une position plus basse car le cadre est modifié et le réservoir perd sa forme rectangulaire à l'arrière pour se glisser sous la selle. Un klaxon électrique trouve sa place sur le guidon.
PHOTO
Au total, hormis le démarreur électrique et le passage des rapports au pied, la conception de base de la moto n'a pas changé de manière significative depuis.

Il faut savoir que pendant cette période de lancement du V TWIN , la compagnie poursuit la commercialisation des monocylindres  et que ceux ci constituent l'essentiel des ventes sur les années 1905 - 1912. L'essor du V TWIN ne débute qu'à partir de l'année 1912 car les monocylindres et l'ensemble de la moto  avaient une excellente réputation de fiabilité sur les chemins et sur les routes de terre de cette époque.

Grace à Walter Davidson, la marque a gagné de nombreuses courses prestigieuses, le pilote courant sur des centaines de Kms, sans assistance, alors que les écuries rivales faisaient suivre leurs motos par des voitures remplies de pièces de rechange.

Pour Harley Davidson, les premières décennies du 20 ème siècle sont un véritable âge d'or.
La production de motos passe ainsi de 1149 exemplaires en 1909,  à 16924 en 1916.
La légende prend son envol vers l'avenir…

 

Didier MANCHON