Vous êtes ici: Page d'accueil > Presse > ANNEE 2014 > AISNE ET MARNE
voir toutes les sorties

Chapter Harley
Plaine de France

> Adhésion HOG

> Adhésion Chapter

"Le Run Aisne et Marne...Comme à son habitude, notre Road Captain avait mitonné une très belle ballade à travers nos contrées. Bien que le run compta moins de participants et moins de kilomètres parcourus que ce à quoi nous sommes habitués, l'adage "la valeur n'attend pas le nombre des années" pourrait s'appliquer à ce si poignant moment.

Tout d'abord le nombre de participants. 9 personnes au total. C'est certes peu par rapport à nos sorties habituelles, mais c'est aussi une chance de pouvoir accorder du temps à nos nouveaux venus ! C'est un moment privilégié où chacun est à l'écoute. Car cette fois-ci, la majorité des motivés étaient de tout "jeunes" membres, cumulant à la fois l'expérience, la gentillesse, l'humour et l'envie. Et cela, c'est un vrai carburant ! Le repas partagé en petit comité dans ce restaurant Ibis de Château-Thierry, imbattable rapport/qualité prix, nous faisait oublier la pause café fermé et nous ouvrait la porte vers de bonnes parties de rigolade, de récits de vieux "routiers" et d'échanges sur des sujets variés où l'amitié restait le maître mot.

Le nombre de kilomètres, réduit, n'en était pas forcément synonyme de réducteur...Nous en avons pris plein les yeux, et plein les sens. Le soleil teintait les paysages d'un ocre chaleureux et toutes les couleurs de la nature étaient exacerbées. Les villages étaient magnifiques pour qui aime les pierres, et les forêts sentaient si bon l'automne...

Une fois arrivés sur les hauteurs de Château-Thierry, nous nous posions au pied du mémorial américain si impressionnant par sa ressemblance avec le Parthénon, l'Aigle de l'oncle Sam surplombant la ville.

Ceci n'était que l'introduction des moments à venir. Nous nous rendions après le déjeuner sur le site du Cimetière du Mémorial, à quelques kilomètres de là. En territoire Américain, nous étions reçus par le responsable des lieux. Une jolie maison en pierres taillées, au carré, dédiait une pièce aux visiteurs. Le salon, cosy, nous enrobait d'une douce chaleur. Toute la décoration nous projetait à la fois dans le passé et dans un présent dédié à la Grande Guerre. Une heure durant, le Maître des lieux nous narrait les combats d'antan, les actes héroïques et très certainement, les heures les plus noires de notre Histoire. On réhabilitait les faits, on rendait à Jules ce qui appartenait à César et la Vie de tous ces Hommes enterrés devenait contemporaine et familière de chacun, quelque soit leur pays d'origine et Leur Origine.  Ils étaient nos Frères, nos Parents, nos Amis. La carte d'Etat Major déployée sous nos yeux rendait plus réaliste et incisive la réalité de notre passé...et imposait la légitimité des Acteurs de l'Histoire...Le silence, grave, entrecoupé d'anecdotes croustillantes et particulières qui nous faisaient sourire, parfois rire, rendait l'atmosphère plus détendue...si tant est qu'elle puisse l'être...

Enfin, ayant été autorisés à parcourir les lieux chevauchant nos motos, nous roulions au milieu des allées au ralenti moteur, chacun pensant certainement que le bruit tapageur de nos cylindres rapporterait à nos hôtes silencieux un peu du Pays... Le sombre de nos réservoirs contrastait avec le blanc des 2289 pierres tombales. La visite de la Chapelle, en contrebas du bois de Belleau, théâtre de tant d'ignominies, nous interpellait en reportant sur son "Mur des disparus" les noms de 1060 soldats américains sacrifiés pour la Cause. Que d'arithmétique pour résumer en une seule unité l'Horreur de ces temps...Fort heureusement, capables d'apprécier notre Chance nous repartions vers nos Foyers, heureux d'avoir pu partager un moment d'une telle intimité, conscients de la chance qui nous unissait autour de notre Passion.

Florence"